Share on Social Media

15 pièces d’équipement de camping à avoir pour en faire tout le temps

Le camping, une activité des plus intéressante à faire pour se ressourcer ou simplement pour avoir du plaisir seul ou entre amis. Certains penseront cependant que le camping ne se fait que l’été.

Erreur, on peut en faire au printemps, à l’automne et même en hiver.  Par contre, il faut se procurer certaines pièces d’équipement de camping et accessoires pour pouvoir en faire sécuritairement. Voici 15 éléments de camping à avoir chez soi pour partir n’importe quand dans l’année. 

1. Une tente 4 saisons

Tu vas me dire, c’est quoi la différence entre une tente 3 saisons et une tente 4 saisons? C’est vraiment une question de structure et de résistance aux éléments.

En plein été, la toile de couverture de votre tente n’a pas à subir une tempête de neige et des vents de 60 km/h. Bon peut-être les vents, mais la grande différence sera le froid et la neige en hiver. Ainsi la toile de votre tente 4 saisons sera plus robuste, hermétique et imperméable. 

En avoir une dans son équipement de camping permet de pouvoir partir l’hiver sans tracas. 

Cependant, vas pas t’acheter la grosse tente d’expédition en matériaux haute technologie si t’es pour faire du camping d’hiver dans ta cour. Ce sont des tentes spécialisées qui correspondent à certains profils de campeur. Ceux qui vont en montagne à plusieurs centaines de mètres d’altitude par exemple. Dans une SÉPAQ, à moins d’avoir une grosse tempête, ta tente 3 saison fera en masse la job.

2. Un brûleur / réchaud de camping

Tu as peut-être un réchaud de camping au butane. La petite bombonne de gaz qui se visse dans une tête pour la cuisson. Cependant, l’idéal est aussi d’avoir avec soi un réchaud qui utilise du combustible liquide au naphte.

Je m’explique. Le butane fonctionne très bien à des températures au-dessus de zéro (voire même 5 degrés Celsius au-dessus). Plus bas que cela, les rendements de ces brûleurs sont faibles.

Donc, l’avantage avec un réchaud de camping au naphte est qu’il peut-être utiliser dans n’importes quelles conditions, même en automne et en hiver. Les inconvénients sont le coût du système ainsi que le poids de celui-ci. Néanmoins, tu pourras te faire de l’eau chaude à -20 Celcius si ça te chante.

Les modèles les plus répendus sont les MSR Whisperlite et Dragonfly. D’autres modèles qui fonctionnent tout aussi bien existe sur le marché.

3. Des sacs de couchage selon la température, un équipement de camping essentiel

C’est probablement le sujet qui revient le plus souvent dans les forums de camping, surtout au Québ. Pourquoi? Parce qu’au Québec, on a tendance à avoir 6 mois d’hiver, 2 mois d’été et 4 mois de on ne sait pas trop qu’est-ce qu’on va avoir.

C’est un peu pour ça qu’un amateur de camping comme moi doit avoir plusieurs types de sacs de couchage. 

Idéalement, il t’en faut un pour l’été qui est léger, respire bien et convient à ta grandeur (comme tous les autres types). Ensuite, il en faut un pour les nuits plus fraîches entre 0 et -7 degrés Celcius.

Envisage aussi un sac de couchage de printemps ou début d’hiver qui à une note de -15 degrés Celcius. Finalement, un bon sac de couchage d’hiver. J’ai personnellement un -29 degrés Celcius qui convient parfaitement à mes besoins.

Rendu à -40, je trouve le camping moins intéressant et c’est davantage réservé aux plus téméraires ou aux alpinistes. Avec de bons vêtements chauds et un liner, on peut facilement passer une bonne nuit sans avoir froid. 

4. Une bonne lampe frontale

C’est con à dire, mais il y a encore beaucoup de campeurs qui ont une lampe de poche traditionnelle. Pas que c’est inutile, mais lorsque le soleil tombe plus rapidement vers la fin de l’été, c’est intéressant de cuisiner avec ses deux mains.

Privilégie les lampes frontales qui ont des piles, rechargeables de préférence. La raison est que le froid peut rapidement décharger la lampe et que si tu n’as pas de port USB pour la charger, c’est bien dommage. 

5. Un matelas de sol selon la saison

Les matelas de sols sont un autre sujet bien particulier concernant les équipements de camping. Premièrement, il y existe plusieurs types de matelas: en mousse, gonflable et autogonflable, etc.

Deuxièmemement, ils ont une cote R, pas celle de l’école, mais bien pour évaluer la valeur d’isolation.

Finalement, des formes carrées ou qui épousent la silhouette du corps. 

Un matelas de sol avec une cote de 1 à 3 est considéré trois saisons, tandis qu’une cote de 4 à 5 peut faire pour du camping d’hiver. Si jamais t’as pas envie de dépenser une fortune juste pour un matelas, amènes-en deux (en fait, en hiver, amènes en deux quand même tu vas en avoir besoin.

Un de mousse et un gonflable qui agira comme un isolant. Mais à la longue, je te conseille de te procurer un bon matelas, car le froid et l’humidité sont tes pires ennemis en camping. 

Ton sleeping a beau être -40C, comme tu couches dessus, il n’y a pas d’isolation du sol vers ton corps. C’est pourquoi ça te prend une isolation.

6. Une couverture de laine militaire

Une bonne couverture te garde au chaud autour du feu, elle isole, elle est versatile. Tu peux même l’utiliser pour transporter du bois tellement qu’elle est résistante.

J’aime personnellement la couverture de laine Stansport disponible sur Amazon. Cependant, dans n’importe quel surplus militaire tu peux en trouver. Même si elles ont une odeur particulière, ces couvertures sont hyper efficaces en toutes saisons. 

7. Une trousse de premiers soins

Même si cet équipement de camping n’est pas rattaché à une saison en particulier, il n’en reste que c’est un essentiel, voire une obligation d’en avoir avec soi. Personne ne devrait partir sans trousse de premier secours complète.

Cependant, les éléments à l’intérieur peuvent varier d’une saison à une autre. Voici quelques éléments à considérer pour les saisons plus froides. 

  • Des couvertures d’urgence en aluminium;
  • Des chauffe-mains style HotPads;

Je recommande d’ailleurs de concevoir toi-même ta trousse de premiers soins dans un sac étanche. Cela permet de contrôler ce qu’il y a dedans et d’en avoir plus que celles dans les magasins.

Néanmoins, les trousses des centres de plein air comme Sail, MEC ou La Cordée font très bien l’affaire. 

8. Un kit de survie fait maison

Le kit de survie est comme la trousse de premiers soins, pas inhérents à une saison en particulier. C’est par contre un plus à avoir sur soi.

À l’intérieur, comme base, j’ajouterais un briquet, des pastilles de purification de l’eau, une boussole, un miroir, un kit de pêche, un sachet de gruau, des pansements, un petit couteau multifonction style Victorinox, une petite lumière et un sac de poubelle noire résistante (tu peux collecter de l’eau, t’abriter, faire un sac de couchage, etc). 

L’objectif est d’avoir quelque chose avec toi si tu décides de partir en petit randonner dans le bois. Idéalement, savoir se servir d’une boussole et comment faire un feu soin un plus dans sa survie. C’est le genre d’équipement de camping qui requiert un peu de formation.

Note que ce sont vraiment les objets de base. Tu pars en camping, pas rejoindre Bear Grylls en Amazonie. 

9. Un kit de gamelle de camping et un chaudron

UN CHAUDRON! La raison pourquoi je commence par ça, c’est juste un rappel qu’en hiver, faire fondre de la neige dans un petit chaudron d’un litre, ce n’est pas efficace. Si tu veux manger ton repas déshydraté, te faire de l’eau pour la nuit, nettoyer ta vaisselle qui a collé, ton petit 1L d’eau ne sera pas suffisant.

Un chaudron de 2L à 3L est idéal. Là tu vas me dire que c’est lourd et ça prend de la place. Je te l’accorde, mais tu peux mettre des trucs dedans, en hiver le transporter dans ton traîneau ou le donner à un de tes amis (oui se séparer le matériel est une bonne idée).

Le kit de gamelle en métal ordinaire fait bien la job, cependant je préfère apporter ma gamelle en plastique pour les saisons plus froides.

En premier lieu, les métaux étant conducteurs de froid = bouffe froid vraiment rapidement. Ensuite, le nettoyage est beaucoup plus facile quand ça ne gèle pas dans ton assiette. Enfin, il existe des formats pliables qui ne prennent vraiment pas beaucoup de place.

10. Un bon couteau / hache / sciotte

Des bons outils font des bons amis. C’est pas une expression commune, mais c’est la mienne. En effet, ces trois outils sont très utiles pour couper du bois, planter quelque chose ou s’en servir en cuisine.

Personnellement, quand je sais que je n’ai pas à marcher 10 km pour me rendre à mon site de camping, j’aime apporter les trois. Cependant, il faudra faire des choix si le poids devient un enjeu. 

L’avantage du couteau est qu’il peut aussi bien couper le bois que le fendre. Ici je parle d’un couteau à lame fixe et de pleine grandeur. Pas votre petit opinel.

Celui que j’utilise le plus souvent est le Kabar BK7 vendu aussi sur Amazon. Il est robuste et extrêmement coupant pour toutes les tâches. Avec cela, j’apporte aussi ma sciotte de poche Silky Gomboy.

11. Un kit d’allume-feu

C’est con à dire, mais ce ne sont pas tous les emplacements de camping qui ont de l’écorce de bouleau qui traîne partout. Parfois, tu fois être créatif et quand il a plu, bonne chance. C’est pourquoi un petit allume-feu de mousse de sécheuse et de paraffine est idéal.

C’est une fraction du prix des allumes feu des grades surfaces et c’est fait maison. Sérieusement, c’est quelque chose que j’ai appris à faire dans les scouts et je m’en sers encore! 

Recette d’allume-feu facile

12. Une bonne toile de protection

Il est toujours plaisant d’avoir un endroit où s’abriter. Une tente est idéale, mais quoi faire lorsqu’on veut quand même être dehors? Utiliser une toile de protection. Certaines personnes utiliser des bâches bleu ou grise et c’est correct.

C’est pas ce qui a de plus petit, mais ça fait la job pour un temps. Ensuite, tu as les toiles plus haut de gamme, mais qui sont beaucoup plus portatives. À toi de voir ce que tu préfères.

13. Des vêtements en conséquence

Comme les sacs de couchage et les matelas de sol, les vêtements font aussi beaucoup parler dans la communauté du camping. Coton, ou pas coton, polar ou laine, etc. En hiver, coton c’est non.

Ça absorbe l’humidité comme pas possible et ne réchauffe rien. Pour le camping d’hiver, il faut y aller avec la pellure d’oignon:

1re couche de base:

  • Combinaison (style hockey)
  • Bas thermaux

2e couche intermédiaire:

  • Chandail en polar
  • Chandail chaud de laine
  • Chandail épais synthétique
  • Pantalon synthétique
  • Bas de laine au besoin

3e couche coquille:

  • Un manteau selon la température

À ces couches, ont ajouté les gants, mitaines, tuques, etc. MEC a écrit un bel article sur le sujet. L’important est de bien s’équiper pour les périodes plus froides. L’humidité et le froid sont tes pires ennemis, dans le blogue tu vas voir que je reviens souvent sur ce point. 

14. Un traîneau pour le camping d’hiver

Pas envie de traîner plein de stock dans ton sac? Utilise la neige et un traîneau. C’est l’idéal pour transporter son matériel et le gros chaudron haha. En prime, utilise aussi des cordes élastiques pour retenir le tout. 

15. Des raquettes pour les randonnées hivernales

Ben c’est assez straight forward… pas besoin tant d’explication. OK, ça te prend des raquettes l’hiver pour deux raisons, le niveau de neige en ville et celui dans un parc comme le mont Tremblant, c’est totalement différent.

Sérieusement, quand j’ai été en 2017, l’arrêt-STOP m’arrivait aux genoux, c’est à peu près 5 pieds de neige de haut. Sans raquette on s’enfonçait vraiment. 

Ensuite, tes raquettes peuvent faire office de pelle. Oui, pour creuser là où tu mettras ta tente. Avoir des raquettes est toujours un must pour faire du camping, mais aussi aller faire des randonnées. Mais si tu peux en hiver, amène une pelle.

Il y a des tailles et des grandeurs et des cotes de poids pour chaque type de raquette. Je te conseille de parler à ton conseiller de magasin de plein air qui pourra te guider. 

BONUS. Un sac à dos

Je ne pensais pas vraiment l’ajouter, mais on m’a fait remarquer que ce n’est pas tout le monde qui pense apporter ou acheter un sac à dos de randonnée. Bien oui, j’en ai vu de toute les couleurs dans les scouts. Des valises de voyage, des poches de hockey et même des sacs de poubelle.

L’idée est d’avoiur un bon sac à dos de randonnée qui a une capacité de 60L à 80L selon tes préférences. N’oublie pas que plus le sac est gros, plus il est tentant de le remplir et se détruire le dos à supporter une charge au dessus de sa force.

Il en existe toutes sortes, mais je te conseil de te rendre en magasin et d’en essayé avec le conseiller.

Finalement, c’était vraiment axé sur le camping d’hiver, non?

Tu m’as eu! En fait, je veux vraiment promouvoir le camping d’hiver qui représente un gros challenge pour certains. Même si ça paraît impossible, je l’ai fait et je déteste l’hiver, du moins en ville.

C’est vraiment l’équipement de camping de base à avoir et selon votre budget, il faudra faire des choix. Ne va surtout pas tout acheter d’un coup, vas-y graduellement. 

Si tu veux faire du camping d’hiver, je te conseille fortement de commencer par un bon sac de couchage, c’est pas mal la grosse protection dont tu auras besoin et des vêtements adaptés. J’espère que l’article t’a plu et si tu as des questions n’hésites pas à m’écrire ou même me corriger sur certains points.

Cheerios!

About the author

Loup Débrouillard, de son vrai nom Charles est un jeune passionné de plein air. Il est détenteur d'un Baccalauréat en adminstration et oeuvre dans une agence de marketing sur la Rive-Sud. Néanmoins, sa plus grande passion sont les espaces verts et aider les gens.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Malcare WordPress Security